January 1

0 comments

Éjaculation précoce: comment savoir si l’on est précoce?

By Amour Solution

January 1, 2019


Homme qui se demande s'il est précoce.

 

Éjaculation précoce: comment savoir si l’on est précoce?

Dans un couple, la sexualité est un sujet majeur qui conditionne souvent le déroulement de celui-ci. Une vie de couple avec une sexualité épanouie est source de bonheur pour les partenaires. C’est également le lieu où l’homme adore montrer ses performances pour faire plaisir à sa partenaire. Il fait des pieds et des mains pour montrer qu’il est un vrai monstre au lit. De son cote, la femme attend toujours l’homme soit prêt à faire son devoir au lit. Malheureusement, il n’y a pas toujours de belles choses dans la vie. Des affectations peuvent arriver à l’un ou l’autre et qui mettent un froid glacial dans la vie de couple. Un trouble comme l’éjaculation précoce qui touche les hommes fait partie de ces facteurs qui empêchent l’homme de s’épanouir au lit.

L’éjaculation précoce est un cauchemar pour tout homme, car une femme non satisfaite est comme qui dirait une vraie source d’angoisse pour lui. Il peut même se dérober à ses responsabilités notamment au lit. Ainsi, lorsque l’homme est touché par l’éjaculation précoce, il n’arrive plus à satisfaire sa conjointe comme il se doit. Cela peut entrainer même des conséquences désastreuses pour un couple. L’insatisfaction peut même mener à une séparation ou inciter une femme à aller voir ailleurs.

L’éjaculation précoce est un trouble qui touche près de 30% des hommes. Ce trouble sexuel est partout connu à travers le monde et il existe des traitements ou méthodes diverses pour le soigner. En observant la gravité d’un tel trouble pour certains, il convient de s’y pencher pour mieux la connaitre. Il est donc important de découvrir ce qu’est réellement ce trouble qui empêche à tout homme affecté de dormir, les différents types, les causes, les symptômes et bien évidemment la panoplie de méthodes pour traiter l’éjaculation précoce. Voici tout ce qu’il y’a à savoir sur l’éjaculation précoce.

 

Qu’est-ce que c’est l’éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce est un trouble sexuel qui survient pendant la phase de stimulations sexuelles préliminaires. En tenant compte de la notion de durée, l’éjaculation précoce peut avoir lieu au minimum dans les 2 minutes qui suivent la pénétration.

Il arrive que certains hommes atteints de ce trouble éjaculent même avant cette pénétration.

En plus de la notion du temps, l’éjaculation précoce peut s’articuler autour du concept du contrôle par le fait que l’homme n’est pas capable de dompter le moment idéal pour éjaculer.

Il peut aussi être possible de voir l’éjaculation précoce comme une souffrance qui peut jouer sur la vie d’un couple.

 

Est-ce si important que ça ?

La réponse est immédiatement oui, il faut être conscient de ce problème, car il peut ruiner votre couple. La pire chose à faire est de l’ignorer comme un petit mal de tête sans lendemain. Les conséquences d’une ignorance peuvent être désastreuses. Vous pouvez tomber dans le désarroi. Votre partenaire peut se sentir frustrée et mécontente. Votre couple peut partir en éclat à tout moment. Plus rien ne deviendra ainsi comme avant. La vie sexuelle du couple se voit ainsi reléguer au second plan. La virilité de l’homme est mise en danger et le manque de confiance peut rapidement s’installer. Au vu de tout cela, il s’agit donc d’un trouble à ne pas minimiser.

 

Éjaculateur précoce : l’attitude idéale à adopter

L’éjaculation précoce n’est pas une maladie, c’est juste un trouble sexuel déplaisant à avoir. Il est donc important d’adopter la bonne attitude. La plupart du temps, vous êtes dans l’angoisse et vous ne savez pas quoi faire pour faire face à ce problème.

Pour que le problème ne vous affecte pas avec des conséquences sur votre mentalité, il est important d’en parler avec votre partenaire pour que vous puissiez trouver des solutions ensemble. Il s’agit d’une situation compromettante et difficile, mais un tel acte montre que vous prenez en main le problème.

Vous pouvez utiliser la technique du stop-and-go comme indiqué un peu en haut, pour régler vous-même le trouble ou simplement faire les traitements médicaux ou naturels adéquats. Sinon allez voir un expert médical comme un sexologue mieux pour vous conseiller et vous aider à enrayer le problème.

 

Qui sont les victimes de l’éjaculation précoce ?

De manière générale, lorsqu’on parle d’éjaculation précoce, toutes les pensées vont vers le sexe masculin. Ce qui est normal d’ailleurs, car ce trouble sexuel affecte entre 20 et 30 % de porteurs masculins. Donc l’homme est la première victime de l’éjaculation précoce, il ne parvient plus à contrôler comme il se doit son acte sexuel.

Comme victime, il y’a la femme qui ne profite pas des plaisirs de vie sexuelle en couple. En effet, l’éjaculation précoce a lieu en temps prématuré avec une perte de l’érection de telle sorte qu’elle ne jouit pas de ce plaisir. La dernière victime de l’éjaculation précoce est la vie de couple est menacée par des risques de séparations.

 

Les différents types d’éjaculations précoces

Selon diverses circonstances qui peuvent se dérouler dans la vie d’un homme de l’adolescence jusqu’à la vieillesse, on peut classer 4 types d’éjaculations prématurées.

-Dans un premier temps, il y’a l’inexpérience dans la période adolescence. Pour ce qui est de l’homme dit mature, il consiste en une découverte de son corps qui n’est pas intervenu dans les conditions ou moments propices.

-L’autre type d’éjaculation prématuré est lié au trouble de la personnalité telle que précipitation, bégaiement, intolérances, entre autres.

-Le troisième type est celui survenant après des disputes au sein du couple, un désaccord qui peut donner naissance à un sentiment d’insécurité, ce qui peut renforcer la prématurité de l’éjaculation.

-Le quatrième type d’éjaculation est celui dit du macho qui n’est intéressé que par sa jouissance personnelle.

 

Comment diagnostiquer l’éjaculation précoce ?

Pour répondre à la question comment savoir si l’on est précoce ou pas, l’idéal est de faire un diagnostic. Pour cela il y’a deux options qui s’offrent à vous.

Il y a d’abord l’utilisation du ”Premature Ejaculation Diagnostic Tool”. Il s’agit du test PEDT qui est beaucoup employé pour détecter les troubles sexuels tels que l’éjaculation précoce. Il s’agit en outre d’un ensemble de questionnaire pour mieux savoir le niveau de précocité du trouble.

L’autre option pour savoir si vous souffrez d’éjaculation précoce, c’est bien évidemment de rencontrer un médecin généraliste. Lors d’une consultation, vous serez mieux renseigné par l’expert médical quant au niveau de votre trouble.

 

Les causes de l’éjaculation précoce

Les troubles sexuels d’éjaculation précoce ont souvent lieu dès le commencement de la vie sexuelle. Il s’agit là du phénomène d’éjaculation précoce dite primaire. Cela est souvent causé par le fait de vouloir retenir pendant longtemps votre éjaculation. Car oui éjaculer est un processus naturel et réflexe qui se lance lorsque la stimulation devient assez intense.

Dans d’autres cas, l’éjaculation précoce peut être associée à un ensemble d’éléments génétiques.

Il y’a des causes psychologiques très courantes telles que des désaccords et des disputes dans le couple, le changement de conjoints… l’éjaculation précoce peut être aussi détectée quand un trouble érectile survient.

 

Les symptômes de l’éjaculation précoce

De nos jours des études et des recommandations sont faites par des experts de la médecine sexuelle pour mieux diagnostiquer et traiter l’éjaculation précoce. Cela passe d’abord par une compréhension des symptômes pour pouvoir ensuite penser au traitement.

Le premier signe de l’éjaculation précoce est qu’elle apparait à chaque fois ou le plus fréquemment avant l’acte de pénétration ou tout de suite après celle-ci.

Autres symptômes, c’est des difficultés notoires à repousser le moment de l’éjaculation durant la pénétration. Lorsque vous souffrez d’éjaculation précoce, vous êtes souvent gagné par l’anxiété, le stress, la frustration, l’incommodité, le dérobement à l’acte sexuel.

 

Quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes à risque d’un trouble sexuel tel que l’éjaculation précoce sont de manière générale assez méconnues. À l’opposé du mal fonctionnement érectile, l’éjaculation précoce ne s’accentue pas plus la personne vieillit. Par contre, le trouble a tendance à décroitre avec l’âge de la personne grâce à son expérience et le temps vécu.

L’éjaculation précoce touche majoritairement les jeunes hommes et survient le plus souvent dès le commencement d’une relation sexuelle avec une nouvelle conjointe. Les chiffres exacts liés à ce trouble sont le plus souvent difficiles à évaluer. Cependant on parle d’un (1) homme sur cinq (5) qui est touché par l’éjaculation précoce ou prématurée.

 

Quels sont les facteurs de risque

Il existe une multitude de facteurs qui contribuent à favoriser l’apparition de l’éjaculation précoce.

Dans un premier temps, il y’a l’anxiété dite de performance, c’est-à-dire que l’homme est obnubilé par le désir de faire plaisir à sa partenaire. Il appréhende donc toujours les relations sexuelles.

Le changement de partenaire peut aussi être un facteur de risque.

Autre facteur notoire, c’est le fait d’avoir une vie sexuelle rare. L’inexpérience contribue a causer un tel trouble sexuel. La dépendance a certaines substances nocives telles que la drogue, l’alcool ou certains médicaments de dopage, constitue également un facteur de risque important et fréquent.

 

Les traitements médicaux de l’éjaculation précoce

Dans le volet médical du traitement de l’éjaculation précoce, il est largement préconisé d’associer deux types de prises en charge. Il s’agit d’un usage pharmacologique et d’une action psychosexuelle.

Concernant le traitement pharmacologique, il peut être diffèrent d’un continent à un autre. Il existe des médicaments spécifiquement dédiés à traiter l’éjaculation précoce. Dans le continent européen, il y’a par exemple le dapoxetine qui aide à prendre en charge l’éjaculation précoce. Pour ce qui est de l’intervention psychosexuelle, elle consiste en un suivi fait par un sexothérapeute ou un psychothérapeute, notamment lorsque les conséquences de l’éjaculation précoce sont assez sérieuses. Il est également possible de procéder à un traitement local de l’éjaculation précoce.

 

Les traitements naturels de l’éjaculation précoce

En plus des traitements médicamenteux ou psychosexuels, il existe des traitements tout naturels pour rectifier l’éjaculation précoce. Ce sont les traitements naturels à base d’herbes ou de méthodes thérapeutiques.

Si vous avez perdu l’assurance dans votre relation sexuelle, vous pouvez retrouver le sourire grâce à ces remèdes naturels. Il est recommandé de manger des aliments très fournis en zinc.

Au Moyen-Orient, il y a un arbuste à feuille nommé Ashwagandha dont les racines et les feuilles sont très efficaces contre ce trouble sexuel.

Vous pouvez aussi opter pour des crèmes anesthésiantes à utiliser juste avant vos rapports sexuels. Autre éléments naturels bons pour traiter l’éjaculation précoce, il y’a le gingembre, le miel, le gombo, entre autres.

 

Les exercices à pratiquer pour surmonter l’éjaculation précoce : le stop-and-go

Une des pratiques qui peut être efficace pour dompter l’éjaculation précoce est la technique du stop-and-go accompagnée de la technique du squeeze. Le stop-and-go est un procédé qui peut se faire seul ou à deux. Elle est efficiente, facile, mais oppressive et parfois durable.

Le stop-and-go consiste à exciter l’organe génital par une masturbation. L’idéal est de s’arrêter exactement avant le point dit de non-retour puis de recommencer une dizaine de seconde plus tard. Ainsi on répète la séquence 4 ou 5 fois avant de se lâcher éjaculer. La technique du stop-and-go peut être employée logiquement à chaque relation sexuelle et autant de fois que désiré.

 

Les exercices à pratiquer pour surmonter l’éjaculation précoce : le squeeze

Le squeeze est une technique qui répond à comment durer plus longtemps au lit. En effet le squeeze est une technique employée également pour le traitement de l’éjaculation précoce.

Le principe est simple et efficace. À l’instant où l’homme ressent le besoin d’éjaculer, c’est sa conjointe qui lui presse le gland pour ainsi contrer l’éjaculation. Pour cela, la partenaire de l’homme doit en premier repérer le gland, le frein et la couronne du pénis. Par la suite, elle devra poser son pouce gauche au niveau du frein pendant que son index et le médius gauche compressent la couronne. En même temps, la femme utilise son pouce de la main droite pour bloquer la partie inférieure de la verge, le point où se rejoignent les 2 testicules.

Amour Solution

About the author

Leave a Repl​​​​​y

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Direct Your Visitors to a Clear Action at the Bottom of the Page